Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 20:21

 

Régine, notre nouvelle bénéficiaire, nous a écrit un petit mot pour raconter son ressenti face à notre action. Je vous livre, avec son accord, ces quelques lignes :

 

J’étais en difficulté depuis de nombreux mois pour mon électricité et mon ballon d’eau chaude.

J’ai connu l’association par hasard.

Pascal et Robert son venu travailler chez moi avec beaucoup de courage et de sourires, et moi, j’ai profité aussi de leur plaisir à la tâche.

Je les remercie plus que tout, car je suis aujourd’hui soulagée, et plus courageuse pour la suite des travaux. Grâce à eux, ma maison a un sens, et j’ai le plaisir de ne plus voir des fils électriques qui dépassent de partout avec des risques de les toucher et de prendre une décharge.

Je n’ai aussi plus de problème avec mon eau qui était trop brulante, et avec laquelle j’ai réussi à me brûler assez gravement.

Depuis le temps que tout cela me bouffait !!!!

Voilà, mon émotion est si forte que j’ai du mal à m’exprimer, même par écrit.

 

 

Régine

Partager cet article
Repost0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 20:10

 

Lorsque je parle avec les personnes handicapées que je connais, Je comprends que dans beaucoup de cas, le handicap, qu’il soit physique ou mental, génère bien souvent un sur-handicap social.

 

Il écarte beaucoup de personnes handicapées du monde du travail, mais aussi de quasi toute la société. En effet, bien trop peu de lieux publics sont équipés d’accès spécialisés handicap.

 

Mais il n’y pas que cela !

 

Pour certaines personnes nées durant les années 40-50, dont le handicap était soit de naissance, soit apparu lors de leur enfance, et que cela a impliqué beaucoup d’opération ou de soins, cela s’est alors fait au détriment d’une éducation correcte. Ces personnes doivent alors vivre en plus avec une énorme difficulté à gérer chaque démarche administrative du quotidien.

 

Enfin, j’ajouterai à tout cela le côté financier. En effet, beaucoup de personnes handicapées n’ont comme revenus que l’AAH, l’Allocation Adulte Handicapés. Cette allocation ne permet pas à ces personnes de faire le moindre écart de vie, voir encore moins d’accéder au financement bancaire pour améliorer leur condition de vie.

 

Il faut s’avoir que chacun des bénéficiaires de cette allocation se verra retirer le moindre centime gagné par quelque moyen que ce soit (pension de réversion, travail, etc…..)

 

Tout cela ne peut-être vécu que comme de nombreux freins pour un accès à une vie normale comme tout un chacun est en droit de prétendre.

 

Je ne peux qu’espérer que l’on ferra tout pour changer tout cela, afin que chaque citoyen puisse enfin être l’égal des autres.

 

 

P.G.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 23:32

   Anne Le Ny - Francois Cluzet -Omar Sy -Intouchables

   

J’en avais beaucoup entendu parler, et je suis donc allé ce soir voir le film « Intouchables ».

 

J’ai beaucoup aimé ce film. C’est une comédie populaire revigorante, élégante et généreuse. Moi qui connais la vie de personne handicapée, je n’ai aucunement été choqué par la façon dont le filme traite le sujet.

 

Le fait que ce film soit le reflet d’une histoire vraie ne fait que renforcer les sentiments qu’il insuffle aux spectateurs.

 

Pour moi, cette histoire traite de la rencontre de deux personnes handicapées. La première vit le handicap physique, et la seconde, le handicap social. Tout semble les séparer, la couleur de peau, le milieu social, l’éducation, et les possibilités d’avenir de chacun d’eux, et pourtant, la générosité des deux protagonistes, chacun à leur manière, va permettre l’association entre la Vielle France paralysées sur ses privilèges et la force vitale de la jeunesse issue de l’immigration.

 

Cela donnera naissance à une symbiose permettant à chacun de grandir au contact de l’autre, et de montrer que la générosité peut prendre différentes formes, et permettre à l’humain de grandir et de s’ouvrir à toute une partie de la société dont son milieu social l’à isolé.

 

Même si cette histoire est exceptionnelle du fait de la haute situation financière de la personne handicapée, elle n’en ai pas moins merveilleuse et à le mérite d’être vraie.

 

 Je dirais simplement qu’on a beaucoup à apprendre en découvrant les autres, quels qu’ils soient !

 

Dommage que les américains aient crié au racisme. Il me semble qu’ils ne comprendront jamais rien à la subtilité des français.

 

PG

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 17:53

 

Comme notre bénéficiaire actuelle est Chantal, il nous semble important de vous expliquer quel est son parcours médical et ses difficultés de vie.

En 1968, alors qu’elle avait 13 ans, il lui est diagnostiqué une croissance fulgurante (une tête de plus que son amie la plus proche en une semaine !!!).

S’en est suivit une vilaine boiterie et des grandes douleurs. Elle découvrait alors le début de l’exclusion du système, de par ses absences répétées à l’école, puis de son abandon total, pour suivre ses examens et soins.

Douleurs et boiterie s’amplifiant avec le temps, elle connu un parcours médical chaotique,  étant alors la seule patiente de France à avoir une Epiphisiolise bilatérale de croissance et non génétique.

A sa quinzième année, il lui fût posé des 3 broches à chaque hanche !

Imaginez alors, pour une jeune fille, ce que fut le calvaire physique et moral, surtout qu’en ces années là, la communication du médecin envers son patient n’était pas des plus efficace, surtout envers une enfant ! Tout cela sans parler du tâtonnement médical devant une maladie méconnue, et du fait de devenir un cas d’école !

Forte de caractère, elle décida qu’elle ferait tout pour marcher, coute que coute !

Elle du subir maintes opérations, dont la quasi-totalité se sont avérées sans résultat, puis un an et demi en centre de rééducation, coupé de sa famille. Elle n’y voyait sa mère que deux fois par mois, car cette dernière pouvait difficilement trouver des moyens de locomotion.

Dans ce centre tenu par une sœur, elle fut, pour son hyper lordose,  mise en extension des jambes durant 9 mois, avec un poids de 8 kilos à chaque pied. Douleurs, éveil d’une allergie au sparadrap utilisé sur toute la longueur de ses jambes pour y fixer les poids ! Le lit était surélevé à ses pieds! Imaginez ce que cela donne, 9 mois, couchée sans quitter le lit, à manger la tête en bas, et tout cela pour une jeune fille! 

S’en suivirent d’autres périodes en centre de rééducation !

En 1976, elle se marie, et met au monde un petit garçon en 1977, bien contre l’avis des médecins qui lui interdisait tout enfantement. Elle supporta tout pour avoir cet enfant, jusqu’à la césarienne, qu’elle qualifie comme la seule opération de sa vie à lui avoir donné le plus beau des cadeaux.

Rien que pour pouvoir allaiter son fils, et se sentir lui offrir quelque chose pour son avenir, elle supporta la douleur sans médicament anti douleur durant 3 mois ½. Cette période fût difficile, mais agréable du point de vu des échanges avec son enfant. Durant tout le temps de sa période d'allaitement, les médecins qui voulaient lui faire une pose en urgence de prothèse totale de hanche durent patienter.

L’étape suivante fut donc les opérations des deux hanches à deux mois d’intervalle, avec toute la rééducation que cela implique, et ses escapades de nuit dans la salle de rééducation pour y faire des exercices en cachette, afin de sortir plus vite retrouver son fils.

Elle fît ses premiers pas sans béquille à son retour à la maison pour lui.

Les années sont passées, et le mari de Chantal est décédé.

Le hasard faisant parfois bien les choses, son chemin recroisa celui de son amour de jeunesse, et la flamme d'antan reprit de plus belle.

Son fil à maintenant 31 ans, et Chantal vit dorénavant avec Robert.

Elle à toujours les mêmes prothèses, mais elle sait que cela ne durera pas, et qu’il faudra un jour les remplacer.

Aujourd’hui, Chantal est une personne chaleureuse, avec une forte joie de vivre, et ce malgré les affres du système social qui fait des oublis ou des pertes de dossiers, et la laisse parfois quasi sans un sous pour vivre.

Chantal, malgré ses souffrances n'est que sourires !!!

 

Elle ne vit aujourd’hui que grâce à la réversion de la pension de retraite de son mari décédé, et d'un petit complément de pension d’adulte handicapé, soit environ 400€ par mois, et du soutient de son compagnon !

Sa maison située en pleine campagne n’est pas isolée thermiquement, et les chambres, WC et salle de bain sont à l’étage.

Chantal sait qu’elle devra un jour se refaire opérer des hanches, et risque peut-être de se retrouver un jour en fauteuil roulant.

Mais ne peut financer la restauration et la modification de sa maison pour remédier à cela.

 

PG.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog AMC
  • : Notre association a pour but de trouver des fonds et des moyens afin de réaliser des travaux dans les maisons de personnes handicapées, afin de leurs permettre de mieux y vivre avec leur handicap.
  • Contact

Compteur de visites

Vous êtes la
 
un compteur pour votre site
 
èmes personne à visiter notre blog

Recherche

Comment pouvez-vous nous aider

 

Vous désirez nous aider !

 

 Vous pouvez le faire de diverses façons :

 Association Adapter la Maison de Chantal  

    - Par le don de matériaux.

    - Par le don d'intervention en tant que

      professionel.

    - Par le don financier. 

 

Pour le dernier, vous pouvez envoyer votre participation à l’adresse suivante :

  Association Adapter la Maison de Chantal

  L’Espace Associatif

  53 Impasse de l’Odet

  29000 Quimper

 

Pour les autres, merci de nous contacter via le mail adapter-maison-chantal@orange.fr

ou au   06 99 71 37 63.

 

Chaque soutien est le bienvenu..

 

 

 

 

Nous Recherchons !!!!!

 

Nous recherchons des professionnels pour nous aider:

 

    - Un couvreur : il y a quelques trous dans la toiture à réparer.

 

    - Un menuisier :  des ouvertures sont à poser 

 

A tous les professionels qui pourraient nous aider, merci de nous contacter.

 

    constru8[1]

Nous Contacter

 

Vous désirez nous contacter

 

adapter-maison-chantal@orange.fr

 

Petit guide de la collecte des moyens d'écriture usagés

 

 

Petit guide de la collecte des Moyens d'Écriture Usagés

 

 

Nous avons adhéré au système de TERRACYCLE fin 2012 avec la collecte des moyens d'écriture usagés.

Chaque article collecté est recyclé par TERRACYCLE qui nous reverse alors 1ct d'€uro.

La matière recherchée est le plastique. TERRACYCLE les isole des métaux et des encres, et les réutilise dans la réalisation d'autre produits

 

Les produits à collectés sont donc :

  - Les stylos bille, les stylos plume et leurs cartouches d'encre

  - Les feutres, marqueurs, surligneur, ....

  - Les porte-mines

  - les effaceurs liquide, en stylo, ou en ruban.

 

Aucun autre produit n'est accepté !!!!